7 façons de réduire le taux de rebond

Temps de lecture : 5 minutes

Si les e-commerce managers braquent tous attentivement leurs yeux sur le taux de conversion, de nombreux autres indicateurs sont importants à monitorer pour améliorer les performances globales de son site. Parmi eux, le taux de rebond.

Le taux de rebond est défini comme le taux de visiteurs quittant le site après avoir visité une page seulement. Si cela peut être bon signe (le visiteur a trouvé l’information recherchée), dans le domaine du e-commerce en revanche, un taux de rebond élevé devrait vous alerter. Un visiteur consulte en moyenne 5,4 pages sur une boutique en ligne. Le nombre de pages visitées est d’ailleurs un indicateur intéressant à surveiller.

Toutefois, pas d’inquiétude à avoir sur votre taux de rebond qui vous semble anormalement élevé : sachez que la quasi-totalité des sites ont un taux de rebond compris entre 26% et 90%. Mais le taux de rebond moyen est très variable d’un site à l’autre : les portails type MSN, Yahoo ont un taux de rebond moyen compris entre 10 et 30% tandis que les sites de contenu ont un taux de rebond compris entre 40 et 60%. Retrouvez ici les statistiques secteur par secteur.

Alors voilà quelques pistes pour limiter le taux de rebond. Gardez en tête qu’il peut être expliquer de deux façons : une mauvaise acquisition ou des améliorations à apporter au site en lui-même. Vous pouvez donc agir sur les deux paramètres.

Je sais où je veux emmener mes visiteurs

Ça peut paraître ridiculement bête comme chou, mais vous devez penser à une stratégie de navigation pour chacun de vos visiteurs, ou plutôt chacune de vos pages. Qu’il visite une page produit, une page catégorie, la page « Qui sommes-nous? » ou un article de blog, vous devez avoir anticipé la suite et avoir prévu quelque chose pour la suite de sa visite. Il aime une thématique? Alors il voudra probablement en savoir plus, ou s’inscrire à la newsletter ou encore partager le lien sur les réseaux sociaux… Il consulte une page produit? Peut-être appréciera-t-il découvrir une sélection de produits en lien avec le premier?
Établissez une stratégie par catégorie de pages de manière à n’oublier aucun de vos visiteurs et faire en sorte de les pousser à consulter plusieurs pages sur votre site.

Améliorer le design et la lisibilité de votre site

« Le mieux est l’ennemi du bien. » MAIS, le diable étant les détails, il s’agit d’une étape à ne surtout pas négliger.
De même, il est important, au lancement de votre site, que celui-ci soit compatible avec tous les navigateurs, de manière à ce que sa consultation soit agréable, et ce peu importe le device. Sauce Labs permet de vous en assurer en quelques clics (et gratuitement!).
En terme de design, faites appel à des professionnels, des UX designers, et ne sous-estimez pas l’importance des tendances du webdesign : il s’agit d’une question d’expertise plus que d’intuition.

Proposer du contenu, toujours plus de contenu

Si votre audience arrive sur votre site grâce à votre contenu, alors il y a d’importantes probabilités que ces visiteurs veuillent en savoir plus sur la même thématique. Vous devez donc leur en proposer plus sur le sujet, que ce soit un produit, un article ou une vidéo !
La fraîcheur du contenu peut également être en cause dans un taux de rebond élevé. S’il s’agit d’un sujet d’actualité et qu’il est dépassé, alors il est évident que le visiteur sera déçu et cherchera une information plus récente.

Inutile de préciser que plus le contenu est de qualité, mieux c’est (à quelques exceptions près). Et ce, autant sur le fond que sur la forme : ne négligez pas la relecture avant la publication d’un article, certaines personnes peuvent partir à cause d »une grammaire imprécise (alors qu’une grand-mère imprécise n’a jamais fait fuir personne…) !

Votre site doit être optimisé pour mobile

60% des français utilisent internet via leur mobile, et quoi de plus désagréable que de naviguer sur un site absolument pas optimisé? Si le taux de rebond moyen sur desktop est de plus de 40%, il est bien supérieur sur mobile, atteignant près de 60% en moyenne ! Il est donc impératif d’avoir une pensée pour vos mobinautes en rendant votre site totalement responsive.

Ne mentez pas sur le contenu de votre page

Votre contenu ne doit pas être déceptif. Aussi, lorsque vous en faites la promotion (meta-description, promotion sur les réseaux sociaux, ads, etc.), ne mentez pas sur le contenu de votre page : la sanction en terme de taux de rebond sera immédiate !

Améliorez le temps de chargement de vos pages

Dans le domaine du e-commerce, il est d’usage d’énoncer « la vitesse vend ». Mais il en est de même pour tous les types de sites : les pages qui affichent un mauvais temps de chargement enregistrent un taux de rebond inhabituellement haut. Un quart de vos visiteurs vous abandonnent après une attente de 4 secondes, et 2 secondes plus tard, la page a perdu un tiers de son audience… Il faut donc absolument travailler sur l’optimisation du temps de chargement des pages. Idéalement, Google recommande un temps de chargement de 100 millisecondes. Mais il est peut être plus accessible de commencer par réduire le temps de chargement de ses pages à seulement 1, voire 2 secondes. Comment ? La réponse se trouve ici.

Produisez votre propre contenu

Voilà un autre point qui peut paraître bébête mais pourtant ! Avez-vous vraiment pensé à tout? Lorsque vous proposez la paraphrase d’une étude publiée simultanément sur 90 autres blogs ou des images libres de droit vues, revues et re-revues, vous ne faites pas vraiment dans l’originalité, et ça se répercute sur vos analytics (cela impacte également négativement votre SEO, mais c’est une autre histoire…).
Encore une fois, la qualité du contenu est importante : il n’est pas rare, lorsque l’on cherche des informations, que l’on consulte plusieurs fois les mêmes informations. Quant aux produits, les photos doivent être de très belle qualité et homogènes.

Il existe également d’autres raisons qui peuvent expliquer un taux de rebond élevé :

  • des pop-ups intempestifs et publicités mal situées;
  • les liens externes;
  • une navigation trop complexe;
  • des problèmes techniques;
  • demander trop d’informations sur un formulaire;
  • négliger la réassurance.

Allez, au travail !

A propos de Amandine Pacaud

Petite, j'ai voulu être institutrice, horticultrice puis généticienne. Finalement je suis dans le web, pour ma plus grande satisfaction ! J'ai dirigé pendant plus de 4 ans l'agence digital Génération 2.0. J'ai rédigé près d'un millier d'articles pour les blogs, j'ai participé à la stratégie social media d'une quarantaine de petites, moyennes ou grandes entreprises et j'ai dirigé une équipe de 5 personnes. Diplômée du MBA e-business, j'ai également travaillé pendant 4 ans pour de grands groupes dans des contextes internationaux (Fiat Group, De'Longhi Group). Visitez mon CV en ligne pour plus d'informations.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire