Le community management n’est pas un outil de vente !

Temps de lecture : 2 minutes

Le community management consiste à animer une communauté. Cela implique d’avoir une stratégie d’acquisition pour créer et développer cette communauté. Cette stratégie peut comporter des méthodes de long terme (animer régulièrement un blog, proposer de manière récurrente des jeux ou quizz sur Twitter ou Facebook, diffuser du contenu facilement partageable, partenariat avec des blogueurs, etc.) ou des stratégies de court terme (jeux-concours, achat d’espaces publicitaires ciblés). La stratégie, qu’elle comporte des actions de court terme ou de long terme, doit être construite de manière à recruter les fans/followers/lecteurs les plus qualifiés : ceux qui correspondent le plus à votre cible, ou au noyau de votre cible.

Le community management au quotidien

Une fois la communauté créée, elle peut être animée et le community manager a pour rôle d’offrir à cette communauté des privilèges et un sentiment d’appartenance à un groupe. Il s’agit pour lui, au quotidien, de veiller à la bonne réputation de la marque, d’être à l’écoute des membres de la communauté, d’être réactif et de leur répondre de manière transparente, de leur offrir du contenu exclusif et ainsi d’accroître la fidélité à la marque et lui assurer une bonne image.

Animer une communauté n’a donc pas pour but, et ce serait mal perçu, de bénéficier d’un canal publicitaire à bas coût. Il n’est donc pas possible d’animer en donnant uniquement des informations sur les produits dans l’espoir d’obtenir un bon taux de conversion.

Augmenter ses ventes : le mauvais objectif du community management

Le community management ne suffit donc pas à augmenter ses ventes. Mais les réseaux sociaux peuvent le permettre. Ils peuvent être intégrés à la stratégie d’acquisition qui consisterait à recruter des prospects via les réseaux sociaux, leur offrir des privilèges puis de leur donner envie d’acheter vos produits. Les partenariats et relations avec les blogueurs permettent un cycle plus court : une personne influente peut permettre de convertir ses lecteurs de manière quasi-immédiate. Les opérations dédiées aux fans, limitées dans le temps, permettent également de convertir de manière quasi-immédiate. Toutes ces méthodes peuvent être employées simultanément  pour travailler l’acquisition de fans, le développement de la communauté, sa fidélisation et la conversion.

A propos de Amandine Pacaud

Petite, j'ai voulu être institutrice, horticultrice puis généticienne. Finalement je suis dans le web, pour ma plus grande satisfaction ! J'ai dirigé pendant plus de 4 ans l'agence digital Génération 2.0. J'ai rédigé près d'un millier d'articles pour les blogs, j'ai participé à la stratégie social media d'une quarantaine de petites, moyennes ou grandes entreprises et j'ai dirigé une équipe de 5 personnes. Diplômée du MBA e-business, j'ai également travaillé pendant 4 ans pour de grands groupes dans des contextes internationaux (Fiat Group, De'Longhi Group). Visitez mon CV en ligne pour plus d'informations.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire