Réseaux sociaux : un canal de vente ?

Temps de lecture : 3 minutes

Au-delà de ces aspects, les réseaux sociaux peuvent également être intégrés à la stratégie commerciale et devenir un canal de vente à part entière.

La démarche la plus simple consiste à diffuser les produits sur les réseaux sociaux. Peu impactante, cette démarche ne vous garantit pas un grand retour de la part de votre communauté.

Pour aller plus loin, il est possible d’utiliser les réseaux sociaux comme véritable canal de vente. Sur Facebook, on parle de «F-commerce».

Les applications de F-commerce

Il est possible de bénéficier sur Facebook d’un espace de vente, grâce à des applications tierces. Voici 13 applications qui vous permettront d’ouvrir votre point de vente virtuel sur Facebook :

  • Payvment
  • Ecwid
  • Storefront Social
  • BigCommerce Social Shop
  • Boosket
  • ShopTab
  • BeeShopy
  • Shoutlet
  • 8th bridge
  • Buddymedia
  • Lengow
  • BoutiqueOne
  • VendorShop

F-commerce, quel intérêt pour le fan?

Malgré son caractère immédiat et facile à mettre en place, le F-commerce ne fait pas l’unanimité : plusieurs grandes enseignes ont fermé leur boutique et des experts jugent que le modèle de Facebook ne permettra pas de convertir les fans en clients dans la même plateforme. Mais tous ne sont pas de cet avis et les prévisions quant aux ventes effectuées via le célèbre réseau social sont très positives. Il est donc plus judicieux de considérer le F-commerce comme un moyen de fidéliser ses clients en leur offrant des exclusivités plutôt que comme un canal de vente à rentabiliser. Les réseaux sociaux doivent être intégrés dans une stratégie globale de communication comme des canaux conversationnels et non comme des canaux de vente additionnels. Les fans d’une page Facebook ne la visitent que très peu de manière spontanée, les onglets ne sont donc pas des carrefours d’audience. Il est donc nécessaire de se positionner en tant que fan et de réfléchir à la valeur ajoutée d’une F-boutique. Le contenu exclusif semble la seule réponse valable à l’heure actuelle.

Pour optimiser les retours d’une telle démarche, il est possible d’imaginer intégrer les exclusivités Facebook à votre site marchand, en notifiant aux internautes qu’il est nécessaire d’être fan Facebook pour profiter de l’exclusivité de ce produit (avec un bouton « call to action » qui renvoie vers l’onglet d’accueil de la page Facebook).

Si le marché français est encore très immature face au F-commerce, la solution la moins risquée consiste à insérer une F-boutique qui renvoie vers le site de e-commerce où se réaliseront les transactions.

Ainsi la barrière liée à la confiance du consommateur est levée et vous donnez plus de visibilité à vos produits en les insérant sur Facebook.

La vidéo, un nouveau canal de vente ?

La vidéo est un format très ludique, facilement digestible et probablement le plus viral des formats utilisés sur le web. Souvent utilisée pour générer des buzzes, la vidéo peut également être utilisée comme canal de vente. C’est en tout cas l’idée originale et novatrice de French Connection, la célèbre marque britannique de prêt-à-porter, qui a recréé en 2010 une boutique via des vidéos proposant des conseils en style vestimentaire.

Une styliste présente les incontournables de la saison à venir dans de courtes vidéos d’une à deux minutes. Enregistrant de 2000 à 4000 vues, les vidéos de présentation des modèles ont permis à la chaîne Youtube d’être consultée plus d’un million de fois et d’être suivie par 1565 membres du réseau Youtube. A titre de comparaison, la chaîne ESPRIT, qui met régulièrement en ligne des vidéos variées, est suivie par 412 abonnés.

A propos de Amandine Pacaud

Petite, j'ai voulu être institutrice, horticultrice puis généticienne. Finalement je suis dans le web, pour ma plus grande satisfaction ! J'ai dirigé pendant plus de 4 ans l'agence digital Génération 2.0. J'ai rédigé près d'un millier d'articles pour les blogs, j'ai participé à la stratégie social media d'une quarantaine de petites, moyennes ou grandes entreprises et j'ai dirigé une équipe de 5 personnes. Diplômée du MBA e-business, j'ai également travaillé pendant 4 ans pour de grands groupes dans des contextes internationaux (Fiat Group, De'Longhi Group). Visitez mon CV en ligne pour plus d'informations.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire