Social media : objectif capital sympathie

Temps de lecture : 2 minutes

Avant l’ère du 2.0, des réseaux sociaux et du community management, les marques se définissaient selon des images de marque, définies par les grands gourous du marketing et de la communication, dans des bureaux loin, très loin des consommateurs. L’image de marque était généralement plus fidèle à l’image que souhaitait donner l’entreprise que de l’image perçue par les consommateurs. Avec l’avènement des réseaux sociaux, les avis des consommateurs, blogueurs, détracteurs et experts ont pris de l’importance et ont transformé cette notion d’image de marque.

L’image d’une marque n’est plus ce vers quoi l’entreprise voudrait tendre mais la perception qu’a la communauté d’une marque. Entrent alors en scène le capital sympathie et le capital expertise.

Qu’est-ce que le capital sympathie?

L’enjeu pour les marques n’est plus seulement de choisir une image traduite par des accroches, des couleurs, un logo et un axe de communication mais de gagner en sympathie et/ou en expertise du point de vue de sa communauté. Il s’agit donc de bouleverser les codes traditionnels de la communication et de produire du contenu. Il n’existe pas un secteur d’activité dans lequel il est impossible de produire du contenu qui permette de se placer en expert de son domaine ou de jouer sur l’humour, la ludicité et la proximité pour s’attirer la sympathie des lecteurs. Dans certains cas, il est possible de jouer à part égale sur le capital sympathie et le capital  expertise.

Comment améliorer son capital sympathie?

Le fait d’ouvrir un canal de dialogue avec sa communauté, sans en attendre un retour pécuniaire peut d’une part améliorer votre capital sympathie mais également vous servir à mieux connaître les attentes et besoins de votre communauté sans avoir recours à des études de marché souvent onéreuses et pas toujours adaptables à la réalité du marché. Soyez à l’écoute, partagez, échangez, laissez votre communauté libre de vous suggérer la direction à prendre, le client se sentira roi et vous le rendra !


 

À lire : L’effet Whuffie, Tara Hunt, éditions Diateino

A propos de Amandine Pacaud

Petite, j'ai voulu être institutrice, horticultrice puis généticienne. Finalement je suis dans le web, pour ma plus grande satisfaction ! J'ai dirigé pendant plus de 4 ans l'agence digital Génération 2.0. J'ai rédigé près d'un millier d'articles pour les blogs, j'ai participé à la stratégie social media d'une quarantaine de petites, moyennes ou grandes entreprises et j'ai dirigé une équipe de 5 personnes. Diplômée du MBA e-business, j'ai également travaillé pendant 4 ans pour de grands groupes dans des contextes internationaux (Fiat Group, De'Longhi Group). Visitez mon CV en ligne pour plus d'informations.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire